La Saisonnière

Projet:  Appui aux maraicher.ère.s des zones péri-urbaines de la ville de Ouagadougou en agroécologie

Partenaires

Projet porté par l’Association La Saisonnière en partenariat avec les associations burkinabé Action Lutte Contre la Pauvreté (ALCP) et Association des Professionnelles de l’Assainissement du Burkina (APAB).

Description

Le projet vise à favoriser et à accompagner la transition écologique de producteur.rice.s maraichers en milieu urbain. Il s’appuie sur la diffusion et l'adoption des principes et pratiques de l'agroécologie, la co-construction  de solutions adaptées à des systèmes de production urbains, la complémentarité et la mise en réseau des acteurs pour la production et la commercialisation des produits et une demande croissante de la population de Ouagadougou pour des légumes sains .

Contacts

Mme SEDGHO HEMA Salamata Sophie, Présidente de La Saisonnière

Laurent Grolleau, Responsable programme JAFOWA

Burkina-regions-map.gif

Localisation :

Région Centre - Zones péri-urbaines des arrondissements 3, 4, 9 et 10 de la ville de Ouagadougou.

Période du projet : 24 mois : de janvier 2020 à décembre 2021

Vision

Le projet s’inscrit dans la vision suivante : En 2030, tous les maraichers (femmes-jeunes) des zones péri-urbaines des arrondissements 3, 4, 9 et 10 de la ville de Ouagadougou  produisent des légumes sains en pratiquant les techniques de agroécologie et de l'agriculture biologique pour la souveraineté alimentaire.

 

Changements visés :

  • Les producteur.trice.s (femmes, jeunes) maraichers des zones péri-urbaines et des arrondissements 3, 4, 9 et 10, mettent en œuvre les pratiques de l’agroécologie et de l'agriculture biologique.

  • Les femmes collectrices des ordures ménagères des arrondissements 3 et 9 valorisent les déchets organiques en compost et en assurent la commercialisation.

  • Le Conseil National pour l’Agriculture Biologique, selon la norme du Système Participatif de Garantie (SPG), certifie les producteur.rice.s maraichers des zones péri-urbaines des arrondissements 3, 4, 9 et 10 de la ville de Ouagadougou.

  • Les ménages et les restaurants ciblés des arrondissements 3 et 9, pratiquent le tri à la source des déchets organiques.

  • Les acteurs de l’agroécologie et de l'agriculture biologique partagent leurs expériences sur le territoire du projet.

  • Les partenaires techniques locaux accompagnent la transition agroécologique

Coup de pouce

L'engouement des maraichèr.e.s pour un changement de pratiques, convaincus de l’intérêt de l’agroécologie suite aux actions de formations et de sensibilisation, se heurte au problème de la disponibilité de compost (disponibilité, coûts)

Pour répondre à cet enjeu, dans le cadre du projet, APAB qui est spécialisée dans la collecte des ordures ménagères à Ouagadougou transforme les déchets ménagers en compost. 

 

Cependant, son bilan 2020 en termes de production de compost reste mitigé : les activités de APAB ont subi un impact important du covid-19 et des inondations. Le manque de stratégie à la fois pour dégager une motivation financière pour les responsables de la  production de compost et définir un plan de communication/marketing ont également pénalisé la production.  

En 2021, pour permettre à l’unité de transformation de déchets  de prendre son envol tout en répondant à la demande locale de compost, les partenaires ont initié ce coup de pouce avec pour objectifs spécifiques de renforcer les capacités de production et développer un plan de communication, de marketing et de gestion tant du compost que des légumes en tenant compte des nouvelles technologies de communication. Il s'est donc agit de 

  • Rencontrer et échanger avec les maraichers/ères sur l’agroécologie et leur présenter le compost produit à base de déchets ménagers et de matières complémentaires. (Bokashi)

  • Développer un plan de communication, de marketing et de gestion avec l'aide de deux consultants : Elaborer un plan d’affaires sur le compostage, redynamiser de la page Facebook de la Saisonnière, créer un groupe WhatsApp dédié à la commercialisation, un compte WhatsApp pour les informations diverses et un autre  regroupant les producteurs géré par APAB.

  • Renforcer la production du compost agroécologique avec la sélection et la foration de 15 membres de l'APAB à cette activité spécifique (35 T produites au 2eme semestre 2021 malgré les inondations récurrentes de août - septembre en zone urbaine.

Même s'il reste beaucoup à faire, notamment engager des investissements pour répondre aux contraindre de stockage du compost, ce coup de pouce a été une valeur ajoutée pour le projet et l’ensemble des partenaires dans la mesure où de nouvelles compétences en communication et marketing digital pour améliorer quotidiennement les actions de communication sur les légumes et le compost ont été acquises. Déjà, on peut constater un impact positif de cette communication avec une augmentation de la demande de produits, légumes et compost.  

IMG-20220201-WA0011.jpg
IMG_20220406_114238_comp.jpg
IMG_20220406_134617_comp.jpg